« Benoit CHEVENET », l'anarchiste

« Benoit CHEVENET » est un donziron né le 30 avril 1864 au parcours peu banal. Il était terrassier de profession et lors de son service militaire à oublié de retourner à la caserne et fut porté déserteur le 14 novembre 1886.

Anarchiste, il a participé avec la bande à Ravachol la nuit du 14 au 15 février 1892, à Soisy-sous-Étiolles au vol de 3 kilogrammes de poudre, 360 cartouches de dynamite, 1400 capsules d'amorces et 100 mètres de mèche dans une carrière.

Il fut condamné à 12 ans de travaux forcés en juillet 1892. Mais lors de la révolte des forçats en octobre 1894 en Guyane Français, il trouva la mort d'une bal dans la nuque tirée à bout portant !

Vous trouverez à partir des liens à gauche quelques documents du passage de « Benoit CHEVENET » sur notre bonne vieille terre.

30 avril 1864 - Naissance de « Benoit CHEVENET »

Bienvenue à Donzy

C'est ce 30 avril 1864 à quatre heure du matin que commence les aventures de « Benoit CHEVENET ».

Fils de Jean CHEVENET, 21 ans, et de Reine DESCOURS agée de 23 ans, cultivateurs, domiciliés à Donzy-le-Pertuis.

 

Source : Archives départementales de Saône-et-Loire

Bien que n'étant plus domicilié à Donzy-le-Pertuis, poursuivons le cheminement du donziron « Benoit CHEVENET ».

Il exerce la profession de terrassier.

1885 - 1886 - « Benoit CHEVENET » et le service militaire

Extrait de son livret militaire.

Numéro matricule de recrutement 1539 1783.

Classe de mobilisation : 1884.

SIGNALEMENT.  

livret-militaire-1884.pdf

Source : Archives départementales de Saône-et-Loire
  Cheveux et sourcils : bruns
yeux : gris
front : couvert
nez : épaté
bouche : moyenne
menton : rond
visage : ovale
taille : 1 m. 62 cent.

Chronologie de la vie militaire de « Benoit CHEVENET »

  • Départ le 5 décembre 1885 pour le 137è régiment d'infanterie.
  • Le 6 décembre 1885, il rejoint le corps.
  • Il est manquant à l'appel du 7 novembre 1886.
  • Il est porté déserteur le 13 14 novembre 1886.
Source : Archives départementales de Saône-et-Loire

« Benoit CHEVENET », l'anarchiste, Matricule 25673

27 juillet 1892 - « Benoit CHEVENET » Matricule 25673

Il fut condamné par la cour d’assises de Versailles, le 27 juillet 1892, à douze ans de travaux forcés et dix ans d'interdiction de séjour pour vol de dynamite à Soisy-sous-Étiolles, dans la nuit du 14 au 15 février, avec la complicité de Ravachol, Drouhet, Faugoux et Étiévant.

Il avait au bagne le matricule 25673.

SOURCES : Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste... op. cit.
Le Père Peinard, 7 au 14 août 1892 — AOM, matricule 25673.
Jean Maitron, notice complétée par Marianne Enckell

Revue de presse

Echo-de-Lyon-n°1103-du-jeudi-28-juillet-1892.pdf
Page-du-procès-de-versailles-28-juillet-1892.pdf
Echo-de-Lyon-n°1104-du-vendredi-29-juillet-1892.pdf
Page-du-procès-de-versailles-29-juillet-1892.pdf

22 octobre 1894 - La mort de Benoit

Il fut tué au cours de la révolte des forçats des Îles du Salut (Guyanne Française), le 22 octobre 1894, d’une balle tirée à bout portant dans la nuque.

Voici un lien sur « Une révolte au bagne »

1er mars 1895 - « Benoit CHEVENET »

Retour à Donzy

C'est le 1er mars 1885 que la transcription du décès de « Benoit CHEVENET » a été inscrite sur le registre communal des décès survenus en 1885.

 

 

Source : Archives départementales de Saône-et-Loire